Andrée Colson, violoniste, reçoit au Conservatoire National de Musique de Paris l’enseignement de Gabriel Bouillon, René Benedetti, Charles Munch, Lucette Descaves, et parallèlement celui de Manuel Quiroga, Alfred Loewenguth, plus tard, de Line Talluel, Yvonne Astruc, Ruggero Gerlin, Willy Boskovski …

 

Installée en Touraine pour des  raisons familiales, elle est sollicitée en 1955 pour prendre la tête d’un orchestre à cordes, après un récital où elle “ rôdait ” le programme du Concours International de Genève.

 

Le rêve d’Andrée Colson fut que son ensemble devienne un orchestre de classe internationale, pour le prestige de la région, prenant l’initiative d’une action de

   

                “ décentralisation musicale avant l’heure ”

 

Cet orchestre fut le premier en France à être dirigé par une femme, sans baguette, de son pupitre de premier violon. Il porta le nom au début de « Ensemble Instrumental de Tours »

Andrée Colson fut la première, non seulement en France mais dans le monde, à créer une communauté musicale professionnelle, la seule pour la musique classique, réunissant 12 musiciens dans le domaine campagnard de Vernou, loin des bruits de la ville, en faisant accepter à chacun tout ce qu’implique une vie communautaire, avec pour but un travail de quatuor à 12, en profondeur, reposant essentiellement sur une

 

technique d’archet spécifique,

véritable image de marque de l’orchestre

dont le résultat a suscité l’étonnement et l’enthousiasme unanime des critiques du monde entier. Ce travail impliquait naturellement la permanence des musiciens.

 

Vivant et travaillant au début dans une grande maison en assez mauvais état, les musiciens furent installés au fil des années dans des petites maisons indépendantes, aménagées « à la force du poignet » par Andrée Colson et son équipe de fondation.

Le jardin potager fut remis en état; le grenier à grains de 30 mètres de long transformé en salle de répétition; l’intendance, la gestion, le secrétariat pour l’organisation des tournées, du festival, des animations, assuré par la même équipe; les milliers de documents publicitaires tirés sur place à l’aide d’une imprimante offset. L’orchestre devint en quelques années un vrai centre culturel au rayonnement international.

 

Contact : Andrée Colson « Vau Godet »

37130 LANGEAIS

Tél 33 (0) 2 47 96 80 59  e.mail : andree.colson@orange.fr